South We Go
11déc./110

NZ Semaine 5

This post in English

3 jours de randos sur Abel Tasman, 2 jours a pied, un jour de kayak, de jours de beau temps, un jour de douche… mais plein de beaux paysages et de belles plages. Voila pour notre début de semaine. Puis nous enchainons avec la golden coast avec tout autant de plage et de belles choses a voir. Enfin il est temps de se mettre en route vers Christchurch car nous avons une voiture a vendre avant de prendre l’avion.

Lundi 5 Décembre 2011 - Abel Tasman Jour 1

Youhou, c’est parti pour 3 jours de rando dans l’une des plus belles régions de NZ (c’est ce qu’elles disent toutes). Nous nous rendons de bonne heure au centre de Kayak situé de l’autre coté de la route. Apres une bonne présentation (consigne de sécu, comment ca marche etc …) nous voila près a embarquer sur notre biplace. Il faut se dépecher la marrée est en train de descendre. La mer est relativement calme, le ciel gris, la météo annonce de la pluie, bref tout va bien. C’est parti pour une petite heure de pagayage. Premiere pause sur une plage … déserte. CA fait du bien, les bras sont déja en train de gueuler : “Quoi du sport ? mais vous etes fous ! Foutez nous la paix comme d’hab !” Pause snack, photo, et que j’écris sur le sable … 2 ans d’age mental, puis retour sur le kayak. Nous décidons d’aller sur l’ile d’en face ou se trouve des pingouin et de phoques. La traversée est un peu mouvementé, le vent ayant décidé de jouer au petit malin : “3 pas en avant, 2 pas en arriere …”. Mais comme Jean Claude Van Dam et Chuck Noris réunit, nous sommes plus fort que le vent et nous voila sur l’ile. Bon ben pas de bol les pingouins et les phoques sont de l’autre coté de l’ile… Pas grave c’est l’heure de la pause, il est temps d’avaler le casse croute (puis photos, déconnades … ) Le soleil pointe le bout de son nez comme ne l’avait pas prévu météo-kiwi, aussi fiable que les prédictions de Paco Rabane. Retour sur le kayak, seconde battaille contre le vent pour revenir sur la cote. Pause sur différentes plages désertes (haaaaa, on pense a ceux qui sont en France, dans le froid et le métro parisien) Puis nous arrivons enfin a destination. On gare le kayak puis c’est parti pour 30min de marche pour atteindre la premiere hut. Cette derniere est a 10m de la plage, c’est plutot cool, là nos sacs nous attendent, ce qui est aussi cool. On s’installe dans une chambre de dindes (un groupes de filles kiwis de 16 – 18 ans qui sont rester a l’age bete “je fais plein de bruit, je suis envahisssante et je passe mon temps a rire sur tout et n’importe quoi”. ) Il fait encore relativement beau. Détente sur la plage, préparration du diner, rencontre de personnes sympas que nous allons croiser tout le long de la rando (ils font le meme parcours). Et hop au lit les amis.

Mardi 6 Décembre 2011 - Abel Tasman douche 2

Bonjour tout le monde, vous savez quoi il pleut ! Ca craint. Je dois vous avouer que depuis plusieurs semaines j’ai une chanson de Brassens dans la tete (apres avoir vu le remake du “dinner de cons” a la télé, je vous laisse deviner la chanson). Bref hier soir une bande de … Allemand, hollandais ou je ne sais quoi qui etaient arriver les dernier a la hut, voulaient dormir ensemble. Et forcément il ne restait pas assez de place dans un seul dortoir pour tous les loger (ils devaient donc se séparrer en 2 groupes). Telle une bande de vainqueurs, ils ont décider de bouger leur matelas dans la salle commune / cuisine. Pour couroné le tout nos amis ont décidé de se coucher bien tard (et vas y que je parle fort et que je rigole au milieu de la nuit). Ceux qui font des randos savent bien qu’en générale on se couche tot et on se leve tot pour profiter de la fraicheur du matin et surtout de la lumiere. Bref vous l’avez deviné, nous retrouvons nos gugus endormis dans la salle commune. Mais ces winners ont décidé de prendre leurs aises et d’occuper a eux 4 la moitié de la place. Ca aurait été trop compliquer de se mettre dans un coin, de laisser un passage … C’est décidé, d’ici peu je prend des cours de pilotage, je veux devenir capitaine d’une escadrille de baffes! Allez en route pour … la douche! Enfin la marche mais vu comment il pleut c’est pas génial. Apres 20 min de marches nous voila face a une premiere epreuve : le racourci a marée basse. En gros nous avons le choix entre 2 routes : la terre (+1h) ou la mer. Cette derniere étant presque basse on se lance. Au début ca va puis nous voila face a une premiere “riviere” de 30cm de profondeur et de 4m de large. Malgré mon corp d’athlete il nous est dificile de passer au dessus (ou en dessous). Hop les chaussures, c’est partir pour une premiere sécance trempette. 100m plus loin la meme chose. Ce mélange “douche + bain” n’est pas génial. On continue le long de la cote, puis dans les bois, les dénivelés ne sont pas bien méchant. On se dépêche d’arriver a notre refuge tout trempé. Nous retrouvons nos amis sympas (un anglais et un vieux couple de kiwi) ainsi que la “panzer division”, un groupe d’allemand visiblement en copétition avec le groupe de dinde kiwis pour l’oscar du sans gène ou de l’aéroport internationnal de baffes. Afin de ne pas mettre en périle les négociations autour de l’euro et de fragiliser le couple franco-allemand je ne détaillerai pas les fais et gestes de ces gros lourdeaux. De notre coté nous  essayons de faire secher nos affaires (visiblement personne ne comprend le principe physique du sechage … passons). Repos pour le reste de l’apres midi, le temps se dégage sur la fin de journée, séance photo puis dinner et hop au lit. Ha oui j’oubliais, un groupe de 3 personnes mentallements déficients nous ont rejoins avec leurs 2 accompagnateurs. Ils etaient tres sympas et j’ai trouvé l’initiative tres cool de les emener sur cette rando de 3 jours.

Mercredi 7 Décembre 2011 – Abel Tasman jour 3

Ha bas le voila le soleil ! Pouet-service nous annoncait de la pluie encore une fois. En route! Au programme de la journée 2 traversée a marrée basse, on calcule bien notre coup car il y a 1h30 de marche entre les 2 lieux. Grosso modo, la journée est tranquile, nous croisons nos vieux kiwis, nous marchons sur des supers belles plages, un peu de trampette ici ou là tout de meme, quelques étoiles de mer… bref la vie est belle. Nous arrivons a notre 2ieme traversée de marée basse a l’heure du déjeuner. Nous avons un peu d’avance. Quelques personnes venant en sens inverse tentent la traversée, une fois de notre coté nous leur demandons comment c’etait. “hé bien ca passe mais il faut porter les sacs au dessus de la tete”… bon, on va attendre une heure de plus avant de passer. Finalement ca passe avec de l’eau jusqu’au genous. On se dépchêche car nous avons tout de meme un horraire a respecter pour choper not water taxi. Bref nous voila au bout, notre water taxi est là pour nous ramener a notre point de départ (ou comment faire en 30min de bateau ce que tu as mis 3 jours a faire a pied). Cette petite balade sur l’eau est reposante, le chauffeurs nous a meme emener voir les pingouins! On a appris également que des orques etaient pas loin d’ici le jour ou nous avons fait du kayak, domage on les a pas vu. Nous retrouvons Pepette, apres une bonne douche nous roulons un peu vers le nord sur la golden coast.

Jeudi 8 Décembre 2011 – Golden Coast

Petit dej, check internet … en route pour la Golden coast! C’est la partie tout en haut de l’ile du sud. La région est très “Organic” (bio) un poile babacool, mais visiblement le business ne marche pas super bien, pas mal de commerces sont a vendre. Nous montons tout au nord. Falaise type “aiguille creuse”, plage pleine de sable type “dune du pilat”… bref c’est a peu pres tout.

Vendredi 9 Décembre 2011 - On the road doc

Nat a un peu cramé lors de la rando de l’autre jour, nous devons faire un tour chez le doc pour avoir les médocs nécessaire pour guérir les blaissures. Nous apprennons également que le colis que nous avions envoyé depuis Wellington vers la France est en train de revenir tranquillement (merci la poste en France qui est incapable de te déposer un papier te notifiant qu’un colis est là … Connard ! ) Donc on ne sait pas trop comment ca va se passer pour notre colis, mais croyez moi qu’ils vont le sentire passer a notre retour en France !

Il est temps de se remettre en route vers Christchurch… rien de bien passionnant a raconter.

Samedi 10 Décembre 2011 – Tomb raider

La mission du jour est d’imprimmer l’annonce de notre voiture et faire le tour des Backpackers (auberge de jeunesses) pour l’y afficher. En somme cela semble simple mais chez les kiwi cela peut vite etre complexe. La premier phase de la mission n’est pas si évidente car nous sommes samedi et ici la plus part des commerces sont fermés surtout les imprimeurs. Mais rien est impossible et une boutique est ouverte. La seconde partie est assez comique. Rappelez vous que la ville a subit 2 gros tremblement de terre (sept 2010 et fev. 2011). Le centre ville ressemble a “ground 0”. Nous allons donc au centre d’information (touristique ?) pour avoir la liste des auberges ouvertes. Figurez vous que cette liste n’existe pas! Autrement dit il leur est impossible de dresser une liste des commerces ouverts. Allucinant ! Il est tout aussi impossible de lister tous les backpacker … bref aidé de notre GPS (merci google map) nous voila a faire le tour de la ville et déposer notre annonce dans les backpack qui sont encore debout. Cela nous prend la journée. Ce soir nous dormons au camping ou nous recevons un coup de fil d’un premier couple intéressé.

Dimanche 11 Décembre 2011 – piquage de bouffe

Le dimanche matin a lieu un marcher d’occasion sur le champs de course de ChristChruch. Entre 9h et midi nous poireautons pour finalement n’avoir pas beaucoup de visite. Il faut dire que le champs de course n’est pas forcément tres accessible pour les personnes sans voiture cherchant justement a s’en procurer une. Dans l’apres midi nous revoyons un pote de Wellington de passage a Chch puis nous avons un RDV avec un couple d’Isrealeiens qui est intéressé par notre voiture. De retour au cmaping nous constatons que ce que nous avions laissé au frigo a disparu. On décide de ne pas rester là, ca craint. Nous trouvons un camping a Belfast, bien plus sympa.

Voir l’album de la semaine sur picasa

About Fred

Fred, de formation ingénieur, la trentaine, a décidé de quitter la capitale française et d'aller explorer l'autre hémisphère de la planète pour y récolter de bonnes idées applicables à notre mode de vie.
Comments (0) Trackbacks (0)

No comments yet.


Leave a comment


No trackbacks yet.