South We Go
21oct./100

Semaine 7 : Autour de Perth

This post in English

Sur la route, c'est sans doute le fait majeur de cette semaine. Notre résidence est désormais un beau petit van et cela va durer un bon moment. Cette semaine nous avons côtoyé des moustiques près de la petite ville de Rockingham, traversé nos premières routes désertes au nord de Perth, croisés nos premiers road train, vu des déserts où poussent des rocher à Pinnacle, dormis sur des plages superbes à Sandy Beach ainsi que dans le bush australien, et photographié des pingouins à … Pingouin Islande … forcément. On peut dire que la semaine est chargée.

Jour 42 – Shoping et bank again

13/10/2010

Nous entamons notre 7ieme semaine de voyage. Depuis notre arrivé à Perth nous nous efforcons d'avoir un compte en banque. Le compte est bien créé mais nous attendons les cartes de crédits qui doivent arriver a la poste de Perth. Donc depuis plusieurs jours nous appelons la poste pour savoir s'il y a du courrier pour nous et aujourd'hui il y en a. Nous retournons donc en plein centre ville, j'y dépose Nat qui va récupérer le courrier pendant que j'essaie de cacher baby hypo quelques part. Pas de bol il s'agit pas de nos cartes mais d'un récapitulatif de notre compte a la banque. Grrrr ! N'ayant pas trouver tout notre bonheur la journée précédente nous continuons notre shoping pour habiller le van, cette fois ci direction les boutiques de camping et de bricolage (du genre Mr Susnommé) Là encore nous faisons quelques bonnes affaires :o) Je vous passe les épisodes où je m'énerve contre le GPS ou les panneau indicateurs plus ou moins détailler... à la longue je m'y fais, ceci dit je suis bien content d'avoir ce GPS ! Retour au camping, diner au Mc Do a proximité et zou ! Au lit !

Jour 43 – Les moustiques

14/10/2010

Comme chaque matin nous appelons la poste et bonne surprise (ou pas) il y a du courrier. Re bellotte, nous descendons en centre ville … pif paf pouf nos cartes sont là ! Youhou ! Mais pas les codes 🙁 Il va falloir revenir encore une fois. Nous passons rapidement a la banque pour activer les cartes puis nous filons au sud de Perth vers le camping Baldives près de Rokingham. Ce camping est équipé de plan d'eau pour faire du ski nautique mais ce ne sera pas pour nous car nous partons visiter Rokingham. Cette petite ville de bord de mer est reliée à Perth par le train et visiblement il y fait bon vivre, un peu comme a Freemantel mais en moins touristique. De retour au camping nous rencontrons un couple de jeunes Bordelais en voyage. Pendant que je préparre le diner dans la cuisine, Nat se fait piéger par …. les moustiques ! Une fois le soleil couché, ces derniers sont attiré par la lumière. Heureusement pour nous ils sont assez fainéant. Malheureusement pour nous ils sont des miliers ! Nat se retrouve ainsi assaillis par les moustiques dans le van. Un coup de bombe plus tard ce sont des miliers de cadavres qu'il faut évacuer de là. Bref la soirée a été un peu difficle.

Jour 44 – Code : on the road again

15/10/2010

Encore du courrier à la poste ! Quelle chance. Après avoir ramasser notre linge de la veille, terminer de nétoyer le van et pris notre petit dej au soleil nous passons rapidement à Perth pour récupérer nos codes de carte bleue puis direction le nord. C'est notre premiere vraie traversée, le van répond bien, baby hypo ronronne comme il faut, le GPS indique la bonne direction, nous croisons nos premier « road train ». En cour de route nous effectuons une pause déjeuner, j'en profite pour démonter le tableau de bord et installer notre bel auto-radio que nous avons acheté d'okaz quelques jours plus tot. C'est pas si évident que cela.... Je dois faire attention de ne rien casser il reste de la route a faire. 1H30 plus tard c'est branché ! Enfin il n'y a que la moitié des enceintes qui fonctionnent. Tout le long de la route nous croisons nos premiers kangourous. Ces derniers semblent être très fatigués, ils dorment tous le long de la route. Les coordonnées GPS nous amènent juste devant la route qui mène au camping, il s'agit d'un chemin en terre. Allez baby hypo ! 5Km de poussière à avaler. Il semble aimer ca sauf les parties qui semblent avoir été sculptées par les chenilles d'un tank. Nous arrivons enfin au milieu de nul part. Le camping est très bien aménager, c'est assez surprenant puisque nous sommes vraiment … nul part. Première nuit dans le bush australien.

Jour 45 – Pinnacles et sandy beach

16/10/2010

Réveil à 6h du matin, nous voulons faire plus de choses dans la journée. Petit déjeuner champetre sous le soleil. Direction le désert de Pinnacles à 60 km de là.,Nat se met au volant, j'en profite pour me reposer. Ce désert est original par ses pierres verticales qui surgissent du sable tel des ménires. 2 parcours sont proposés : l'un a pied d'une petite heure l'autre en voiture. La partie pédestre est bien sympathique hormis un 2ieme fléau. Après les moustiques : les mouches. Les mouches australiennes sont sauvages, collantes et très nombreuses. C'est assez insupportable, j'ai donc opté pour le filet anti mouche très efficace. Nous remontons en voiture, nous passons par Cervantes, la ville du coin ou nous nous ravitaillons en glace, puis nous entrons les coordonnées de Sandy Beach un camping pas trop loin de là. Problème : le GPS ne connait pas Indian Ocean Drive, une grosse route qui est ouverte que depuis un mois. Nous manquons presque l'entrée du camping. Il faut a nouveau prendre un chemin en terre, beaucoup moins sympathique que la précédent. Nous arrivons finalement entier mais bien secoué dans un camping. Nous nous installons puis je vais voir de l'autre coté de la petite dune de notre emplacement : wouaou ! Une plage de sable fin et l'océan. Superbe endroit mi camping mi hipi mi fishing.

Jour 46 – Andy le premier hop-hop

17/10/2010

Nous sommes dimanche, le camping où nous avons séjournée cette nuit est plein. Après un petit déjeuner à quelques mètres de la plage nous partons en exploration. Nous avons identifié un parc naturel pas trop loin d'ici, enfin le « pas trop loin » en Australie correspond à une bonne heure de route. Nous trouvons plus ou moins bien la route principale menant au parc jusqu'à un embranchement où la route se transforme en piste. Ce n'est pas la première fois pour baby hypo et c'est parti pour 15km de terre rouge. Tout se passe bien, nous roulons tranquillement a 45km/h quand tout a coup Andy, notre premier hop hop (entendre kangourou) traverse la route ! Enfin en voilà un en chaire et en os qui sautille dans la nature sous notre nez :o) Pour la peine nous l'avons baptisé Andy et ne me demandez pas pourquoi. Nous continuons jusqu'au panneau indiquant l'entrée du parc. La piste se transforme alors en route goudronnée, allez comprendre. Nous suivons lentement la route, nous sommes seul … bien seul … c'est chouette, pas un touriste a l'horizon. Au bout de 10 min j'aperçois les frères et sœur d'Andy ! Ces derniers fuient, puis s'arrêtent, nous regardent puis rebondissent à nouveau … Plus loin des panneaux d'information sont disposés dans un site aménagé. Il est possible de faire des randonnées mais vu la chaleur nous décidons de ne faire qu'une centaine de mètres. Les panneaux rappellent aux touristes que nous sommes si nous avons bien pris tout le matériel nécessaire pour survivre dans cette partie sauvage du monde. Heureusement nous n'avons été attaqué que par des mouches (les salles bêtes teigneuses ! )

Nous repartons sur la route et croisons de nouveaux des potes d'Andy. Lors d'un second Nat nous prépare des sandwish pendant que j'essaie de chasser les mouches de notre casse croute.

Retour sur la piste en direction de Julien Bay. Pause essence, shoping, bière sur la plage le temps de décider de notre parcours pour les jours à venir. Finalement nous décidons de retourner au camping d'hier. Nous sommes maintenant dimanche soir, le camping est bien vide et nous squatons un super emplacement à 2 pas de la plage où nous installons les hamacs... Super journée et super soirée en perspective.

Jour 47 – Descente sur Perth

18/10/2010

Se réveiller au bord de l'océan avec le bruit des vagues et des oiseaux est vraiment un plaisir que l'on ne peut pas apprécier à Paris. Nat et moi avons nos automatismes et nous avons l'air d'avoir fait du camping toute notre vie. Le petit déjeuner englouti nous testons pour la première fois la douche solaire. L'eau n'est pas froide mais on ne peut pas dire qu'elle soit bouillante non plus. Nous sommes loin des 50°C de mise en garde écrit sur la poche d'eau. La toilette reste sommaire, ce soir nous aurons une vraie douche. Avant de partir nous aidons un couple d'Australien en panne de batterie, le gros 4x4 finira par redémarrer. Nous descendons sur Perth via la nouvelle route. Sur les coups de midi une pause Mc Do Wifi s'impose. Nous nous installons dans le van pour y rédiger nos articles, répondre aux mails. Malheureusement baby hypo refuse de redémarrer, je pense que nous avons un peu trop tirer sur la batterie. C'est a notre tour d'être aidé. En 5min le van repart. Un peu de shoping pour acheter des câbles de batterie (nous n'en avions pas jusqu'à présent) un peu de nourriture et nous voilà reparti en direction de notre premier camping, celui de Rockingham (celui des moustiques) étant déjà complet. Ce soir c'est spaghettis bolognaise.

Jour 48 – Un indice pour les geek : Tuxland

19/10/2010

Lorsque nous avions visité Rockingham nous voulions aller voir Pingouin island, c'est ce que nous allons faire aujourd'hui. A bord de Baby Hypo nous descendons vers le sud pour prendre un petit ferry vers pingouin island. Il s'agit d'une réserve naturelle et comme son nom l'indique : c'est une ile. Il parait que l'on peut y accéder à pied à marrée basse. L'île est aménager pour recevoir les touristes, les chemins sont balisés, des panneaux d'informations indiques les espèces d'oiseaux qui habitent (mouettes, pélicans, pingouins … ) ainsi que des renseignements sur la faune et la flore aquatique. Un centre abrite une 20aine de pingouins dont l'espèce est la plus petite au monde.

Un lieu vraiment sympathique que nous vous conseillons.

De retour sur le bitume, Baby Hypo galope joyeusement vers l'intérieur des terres. A tour de rôle Nat et moi prenons les rênes de notre gros bébé pour nous rendre à Beverley. Les paysages changent, nous sommes maintenant dans une zone fermière, aux proportions Australiennes. Le rituel du camping du soir se déroule et après avoir finit de rédiger ces quelques lignes sous une superbe nuit étoilée, nous iront au pub boire un verre à la santé de tous nos amis en France toujours au travail à l'heure actuelle. Bonne nuit à tous.

About Fred

Fred, de formation ingénieur, la trentaine, a décidé de quitter la capitale française et d'aller explorer l'autre hémisphère de la planète pour y récolter de bonnes idées applicables à notre mode de vie.
Comments (0) Trackbacks (0)

No comments yet.


Leave a comment


No trackbacks yet.